Les testeurs de Call of Duty Warzone mettent fin à la grève

Au cours du mois dernier, l’équipe de test QA du studio Raven d’Activision Blizzard a été en grève en raison d’une série de licenciements annoncés peu de temps avant la sortie de la mise à jour Pacific de Call of Duty: Warzone. Le conseil d’administration de l’éditeur a depuis accepté de vendre l’entreprise à Microsoft, et la grève touche maintenant à sa fin.

La grève chez Raven Software a commencé en décembre 2021 avec l’annonce du licenciement de l’équipe QA, qui travaillait toujours dur pour tester la prochaine mise à jour de Warzone avant son lancement. Le groupe a cherché à embaucher des employés à temps plein et à obtenir des fonds supplémentaires pour le service de contrôle de la qualité en raison de la rentabilité continue de Call of Duty. Maintenant, le groupe d’employés d’Activision Blizzard, A Better ABK, a annoncé que la grève chez Raven était terminée .

Le groupe a ajouté que la fin de la grève se veut un geste de bonne volonté envers la direction d’Activision Blizzard alors qu’ils poursuivent leurs efforts pour former un syndicat connu sous le nom de Game Workers Alliance. Les employés d’Activision Blizzard s’efforcent de se syndiquer depuis des mois à la suite d’un procès en Californie contre l’entreprise pour mauvaise gestion, harcèlement et conditions de travail déloyales.

À ce stade, tout syndicat d’employés d’Activision Blizzard devra éventuellement négocier avec Microsoft, car la société acquerra Activision Blizzard dans le cadre d’un accord d’environ 70 milliards de dollars qui devrait être conclu au premier semestre 2023, en attendant l’approbation réglementaire. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.